Je me demande lequel de nous à le plus perdu dans cette histoire. Sûrement moi, puisque tu vis toujours. Pendant un moment, j’aurais voulu te tuer de mes propres mains. Je te faisais confiance, je te pensais différent. Mais finalement, t’es pire que tout ce que j’ai pu connaître. Tu me trahis, tu me ment mais tu fais tout pour que JE me sentes coupable de tes torts. Tu veux que je te dise ? Tu n’es qu’un lâche. Ces mots là, qui m’ont blessés, ils étaient écrit noir sur blanc et tu oses quand même me dire que ce n’est pas vrai. Mais arrête un peu tes conneries ! C’est quand même toi qui l’as écris cette saloperie.. Tu n’es qu’un minable, un nuisible. Je te déteste. Toi et tes promesses de merde. Tu m’as fais croire qu’on ne se quitterait jamais, et regarde où on en est maintenant. Tu te rends compte quand même que tu as tout gâché ? Que je t’aimais sincèrement ? Que j’étais prête à tout pour toi ? Tu te rends compte que tout est finit à présent, et qu’il est désormais impossible de revenir en arrière ? Qui aurait pu croire que tu n’étais qu’un enculé déguisé en Appolon ? Finalement, tu n’as vraiment rien pour toi. Si tu savais à quel point je suis déçu. Je pensais tellement.. Connard! J’espère que tu trouveras une salope qui te brisera le coeur comme tu as brisé le mien. J’espère que tu souffriras jusqu’à t’en faire du mal.

Je me demande lequel de nous à le plus perdu dans cette histoire. Sûrement moi, puisque tu vis toujours. Pendant un moment, j’aurais voulu te tuer de mes propres mains. Je te faisais confiance, je te pensais différent. Mais finalement, t’es pire que tout ce que j’ai pu connaître. Tu me trahis, tu me ment mais tu fais tout pour que JE me sentes coupable de tes torts. Tu veux que je te dise ? Tu n’es qu’un lâche. Ces mots là, qui m’ont blessés, ils étaient écrit noir sur blanc et tu oses quand même me dire que ce n’est pas vrai. Mais arrête un peu tes conneries ! C’est quand même toi qui l’as écris cette saloperie.. Tu n’es qu’un minable, un nuisible. Je te déteste. Toi et tes promesses de merde. Tu m’as fais croire qu’on ne se quitterait jamais, et regarde où on en est maintenant. Tu te rends compte quand même que tu as tout gâché ? Que je t’aimais sincèrement ? Que j’étais prête à tout pour toi ? Tu te rends compte que tout est finit à présent, et qu’il est désormais impossible de revenir en arrière ? Qui aurait pu croire que tu n’étais qu’un enculé déguisé en Appolon ? Finalement, tu n’as vraiment rien pour toi. Si tu savais à quel point je suis déçu. Je pensais tellement.. Connard! J’espère que tu trouveras une salope qui te brisera le coeur comme tu as brisé le mien. J’espère que tu souffriras jusqu’à t’en faire du mal.